C’est lundi que lisez vous (8)

magic-stories-and-beautiful-books-hd-wallpaper_5120x3200

Bonjour !
Cela fait quelques temps que je n’ai pas fais de c’est lundi que lisez vous. La faute aux cours à la fac ^^’.

Ce que j’ai lu la semaine dernière

Voici mes lectures de la semaine dernière. Plutôt des mangas et des comics j’avoue. J’ai eu un petit coup de coeur pour le manga Ano Hana qui est vraiment très émouvant, je ferai une chronique des 3 tomes dans la semaine.

Lecture en cours

couv26271592

Des fleurs pour Algernon que je fais en lecture commune avec universparallelesdemillina

Ce que je compte lire ensuite.

Je ne sais pas du tout ^^’. Surtout que je suis en semaine de révision, je compte lire pendant les pauses.

Publicités

Lectures du mois de novembre

Bonsoir ! Cela fait quelques temps que je n’ai pas fait d’articles sur mon blog. Je suis assez occupée avec les cours. Voici mes lectures du mois de novembre

couv40126922couv23213280couv10091592couv62765941couv36574480couv6712311couv1520037couv70449600couv4463384couv64023543couv24297219couv49547676couv12540110couv649973couv7999764

La seule déception que j’ai eu était Aposimz qui était beaucoup trop glauque pour moi.

Peter Pan

couv25438499

Titre : Peter Pan
Auteur : J.M Barrie
Genre : Classique, littérature pour la jeunesse, aventure.

Synopsis : 

Peter Pan enlève Wendy et ses frères. Il les conduit au Pays Imaginaire où il règne en maître sur les enfants abandonnés. La lutte contre le Capitaine Crochet est sans merci. La jalousie de la fée Clochette est sans pitié pour Wendy… Et le dévouement de Wendy pour les enfants sans mère est sans limite.

Mon avis : 

Déjà avant de parler du livre, parlons de cette couverture. Je l’aime beaucoup. Elle me fait penser à la saison de l’automne. J’apprécie cette saison plus que l’hiver. Les petits chocolats chaud dans le lit (je ne peux pas en semaine, ayant cours), les feuilles des arbres orangés ou marrons, le pumkin latte du starbuck. Le orange n’est pas ma couleur préféré mais je l’aime beaucoup. La couverture du roman met en avant Peter Pan et la fée (elle n’a pas le même prénom que dans le Disney). On remarque que Peter Pan n’est pas habillé comme un enfant normal du 19e siècle. Il vient d’un pays imaginaire.

Parlons maintenant de l’histoire. Déjà la première rencontre avec Peter Pan est différent du Disney. C’est la mère de Wendy qui le rencontre. Les adultes ne peuvent pas aller au pays imaginaire car ils ont grandit, ils ne peuvent plus voler. Ensuite il y a un chien qui s’occupe des enfants. Un chien qui portant pourrait être considéré comme un être humain. Wendy et ses frères rencontrent ensuite Peter Pan alors qu’ils sont en train de dormir et ils partent au pays imaginaire. La il y a des éléments que l’on retrouve dans le disney : le crocodile, le capitaine crochet, les sirènes, les enfants perdus, les indiens, les pirates. Mais je trouve que dans le roman il y a beaucoup plus de violence. On utilise le mot mort, on ne le cache pas. Le caractère de Peter pan est aussi différent. Il est assez détestable, il est assez égoïste. Même la fée est méchante. Elle est très jalouse de Wendy. Tous les enfants la considèrent comme une mère et même le capitaine crochet souhaite qu’elle soit sa mère alors qu’il s’agit d’un adulte. La fin est assez prévisible vu que tous les enfants grandissent un jour. Elle est assez triste mais pas tout a fait vu que Peter Pan emmène tous les enfants au pays imaginaire. Seuls les enfants ne peuvent y aller. Dommage j’aurai bien aimé rencontrer Peter Pan et les enfants perdus.

Les aventures d’Alice au pays des merveilles

Synopsis :
Quand le Lapin sortit une montre de son gousset, la regarda et reprit sa course, Alice se leva d’un bond car, en un éclair, elle réalisa qu’elle n’avait jamais vu un lapin avec un gousset et une montre à en sortir. Dévorée de curiosité, elle le suivit à travers champs, et eut juste le temps de le voir s’engouffrer dans un vaste terrier sous la haie.  » Pourquoi Alice s’étonnerait-elle alors de rencontrer chemin faisant une Reine de Cœur, un Griffon, un Chapelier, un Lièvre de Mars ou de prendre le thé chez les fous ? C’est au pays des merveilles que l’a entraînée le lapin blanc, un pays où elle ne cesse de changer de taille, et où tout peut arriver. Un pays que Lewis Carroll met en scène avec une rigueur impeccable dans la loufoquerie. Loin de la mièvrerie du conte enfantin, cette nouvelle traduction restitue au texte anglais toute sa verdeur mathématique.

Mon avis :

J’avais déjà lu Alice au pays des merveilles dans une autre édition avec de l’autre côté du miroir. Mon professeur de littérature pour la jeunesse voulait que l’on achète cette édition en image. Un peu dommage vu que j’avais déjà le livre mais apparemment il voulait une certaine édition avec les illustrations originales. À la deuxième lecture j’ai pu mieux remarquer les jeux de mots et autre jeux de langage dans le livre. À la base Lewis Carroll est un mathématicien. Il parle de la logique ou plutôt d’absence de logique dans le monde des pays des merveilles. Je n’ai pas vraiment accroché à Alice qui est une personne qui tape assez sur les nerfs elle veut faire l’enfant intelligente s’énerve facilement. La fin est très prévisible. J’ai remarqué les ressemblances et les différences avec le Disney. Il y a aussi une version de 1980 assez dérangeante il y a quelques extraits sur YouTube. J’aime bien faire la comparaison avec le jeu Alice madness returns. Dans ce jeu on a une Alice aux cheveux noirs. Le pays des merveilles est plus dans son esprit en fait. C’est assez psychologie et l’ambiance ressemble aux films de Tim burton.

Alice dans Alice madness returns (ps3 pc)

Dans le jeu il y a le chat mais il est plus décharné il fait plus peur que dans le Disney. Toujours la reine mais je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous spoiler et un psy assez flippant.

C’est lundi que lisez vous (7)

C’est lundi que lisez vous ?

Cela fait quelques temps que je n’ai pas fais de c’est lundi que lisez vous. Le dernier date du mois de juillet.

Qu’est ce que j’ai lu la semaine dernière ?

L’avare de Molière pour les cours. Je ne suis pas très fan du théâtre à lire je préfère le voir. J’ai aussi relu Alice au pays des merveilles pour les cours. J’ai mieux remarqué les jeux de langage étant en science du langage. Je le trouve assez compliqué pour un roman pour jeunesse.

Ce que je suis en train de lire ?

Moi qui déteste lire plusieurs livres en même temps voilà que je m’y met ^^’. Je lis peter pan pour les cours (il n’est pas long), Lolita qui est un peu compliqué aussi bien du thème que de l’écriture donc je le lis lentement et la mort est mon métier que j’ai emprunté à la bibliothèque de ma fac.

Ce que je compte lire ensuite ?

Je ne sais pas du tout. Je n’aime pas prévoir à l’avance.

Bonne semaine a vous 🙂

Perfect world

Nom : Perfect world

Éditions : Akata

Mangaka : Rie Aruga

Genre : Shojo

Synopsis : Tsugumi, à 26 ans, travaille au sein d’une entreprise de design d’intérieur. Un soir, lors d’une soirée de travail, quelle est sa surprise de retrouver autour de la table Ayukawa, son amour de lycée ! Mais depuis la fin de leurs études, le jeune homme, impliqué dans un accident, est en fauteuil roulant. Certaine que jamais elle n’aura la force (et l’envie) de fréquenter un homme « au corps amoindri », la jeune femme va pourtant sentir quelque chose bouger en elle…

Mon avis : Perfect world est un manga que je voulais lire depuis pas mal de temps après avoir vu la vidéo de Linceotaku sur YouTube. J’ai aussi lu le tome 1 de A silent voice qui traite aussi du handicap (personne sourde muette). Dans ce manga le personnage handicapé en fauteuil roulant n’est pas handicapé depuis le début il est devenu handicapé à cause d’un accident. Le personnage principal connaît le jeune homme, elle était avec lui au lycée, maintenant ils sont proches de la trentaine et travaillent. Je me suis attaché aux deux personnages. Il y a aussi des personnages secondaires comme les médecins les collègues des deux jeunes adultes. Mais l’histoire se focalise sur l’amitié entre les deux personnages principaux. On voit bien les difficultés qu’à le jeune homme avec son fauteuil roulant et des difficultés aussi physiques. Je ne vous Spoil pas la fin je suis assez contente personnellement :).

Un bon Shojo parlant du handicap différent de a silent voice.